Curiosité

Curiosité

Définition et étymologie

Le terme «curiosité» désigne la disposition ou bien l’état d’une personne qui a envie d’apprendre, de connaître de nouvelles choses. Etymologiquement, il vient du latin curiositas «désir de connaître», au sens de «ce qui en- traîne la curiosité, qui est digne de curiosité». Au cours de l’histoire, des moeurs et avec l’influence de la religion chrétienne, la curiosité a pu prendre une connotation très négative, puisqu’il renvoie à la curiosité qui entraîne le péché originel. Pour autant, aujourd’hui, ce terme revêt plutôt une valeur positive, largement développé par les sciences, car la curiosité est souvent le point de départ de toute recherche et découverte.

Apports théoriques

Les mondes de l’art et de la recherche sont bien plus proches que nous pouvons le croire, si nous suivons le raisonnement de Pierre-Michel Menger. En effet, selon lui, les acteurs de ces disciplines mettent en place de réelles stratégies pour découvrir, explorer, vivifier la pensée, l’humain, le monde. Il atteste d’un réel élan de curiosité qui nous donne à nous, lecteurs et spectateurs, plus ou moins curieux, les supports de nos propres explorations. Plus encore, ce que dit Jacques Rancière du spectateur émancipé est bien ce spectateur curieux qui agit sur l’oeuvre en même temps que l’oeuvre agit sur lui. Ainsi, pour lui les termes d’attention et de curiosité sont «des affects qui brouillent les fausses évidences des schémas stratégiques, ce sont des dispositions du coeur et de l’esprit où l’oeil ne sait pas en avance ce qu’il voit ni la pensée ce qu’elle doit en faire». En filigrane apparaît ce que nous pourrions appeler une curiosité culturelle, cette manière de laisser son esprit et sa sensibilité être déplacés par la rencontre avec une oeuvre.

Focus sur les Trans Musicales

La particularité même des Trans Musicales réside dans l’éclectisme de sa programmation qui présente des groupes peu connus. Ainsi, les publics sont susceptibles de découvrir de nombreux artistes au cours du festival. Cela traduit une envie des festivaliers de découvrir, d’être surpris et demande également une ouverture d’esprit. Cette identité est une valeur défendue du festival et lors de la cérémonie d’ouverture des Trans Musicales, Béatrice Macé s’est exprimée à ce sujet : «Depuis le début de cette aventure, l’utopie que nous avons dessinée et choisie est d’expérimenter notre liberté de curiosité et de découverte dans et par l’art et la musique». Cette volonté est bien ressentie par le public, lorsque nous avons interrogé un élève de l’Institut Médico-Éducatif L’Espoir de Rennes  (IME), il nous a dit : «On se retrouve à voir plein de choses, voir des nouvelles personnes, donc voilà. Et rencontrer des nouveaux lieux et voir des chanteurs qui ne sont pas encore tout à fait connus.». La répétition de «nouveaux» souligne bien cette découverte qui se fait en lien avec la curiosité. Finalement, les Trans Musicales est bien ce lieu qui attise la curiosité de tous.

_________________________

Centre national de ressources textuelles et lexicales
MENGER Pierre-Michel, Portrait de l’artiste en travailleur. Métamorphoses du capitalisme, Paris, Seuil, 2003.
RANCIERE Jacques, Le Spectateur émancipé, Paris, La Fabrique, 2008, p.114.
Extrait du discours d’ouverture de la 41e édition des Trans Musicales 2019
Entretien réalisé aux Trans Musicales au cours de l’édition 2019

Les commentaires sont clos.