Collectif

Collectif

Définition et étymologie

Du latin collectivus (rassemblé), collectif renvoie à un ensemble de plusieurs personnes, ce qui concerne toutes les personnes d’un groupe déterminé, une collectivité quelconque. Plusieurs individus sont considérés comme formant un ensemble caractérisé par des traits, des comportements communs.

Apports théoriques

«Les sorties en festival sont de celles qui relèvent le plus du collectif.» Le festival est vu comme une sortie culturelle qui se vit en communauté, dans un ensemble. Un festival est un lieu de rencontre, de rendez-vous, où les publics vivent le même événement mais chacun de manière unique. Ainsi, les festivaliers distincts deviennent partie prenante d’un collectif. La notion du collectif apparaît alors comme inévitable dans le cadre d’un festival, que ce soit dans un hall de concert, dans une file d’attente, ou au bar.

Afin de comprendre et d’observer les expériences des festivaliers en groupe, les réseaux sociaux expriment le partage de l’expérience festivalière à travers la sphère numérique comme moyen de s’approprier le moment d’un point de vue, tant individuel que collectif, et donc de prendre conscience de son appartenance à la fois à la sphère privée et à la sphère publique.

Dans le cas du réseau social Instagram, nous avons l’art, qui est ici le festival, et les pré- supposés communs mentionnés par Becker qui se traduisent ici par la maîtrise du logiciel. Cette mémoire est collective uniquement pour les utilisateurs d’Instagram, c’est-à-dire qu’il faut un accès à l’internet, être inscrit sur la plateforme et savoir la manipuler. Ces démonstrations constituent un univers numérique, des archives qui permettent le dialogue, des avis, des points de vue et de créer le collectif du public des Trans Musicales : « quand elles sont partagées, elles créent du lien entre les acteurs qui se sentent appartenir au même monde. »

Focus sur les Trans Musicales

La notion de collectif est particulièrement notable dans le cas des Parcours avec les Trans puisque les festivaliers viennent avec une structure extérieure et vivent le festival en groupe. Eric, 16 ans, du collège Saint Joseph La Salle, partage son ressenti sur son expérience de groupe : «C’est assez chaleureux, ça fait comme une grande famille, on vient voir ça en dehors et ça change » . Il associe son groupe à la familiarité, mais aussi à un renouveau dans son quotidien. Il se retrouve avec le même groupe qu’il a l’habitude de côtoyer mais dans un nouveau cadre. Ainsi, la familiarité se retrouve dans le collectif et le changement est dans l’activité. Pour François, un élève de l’IME Espoir de Rennes, âgé de 17 ans, il retient de l’expérience en collectif : « Ça permet d’être tous ensemble, de se dire ce qui nous as plu et ce qui nous a pas plu. On peut échanger les choses.» Pour lui, le fait de vivre une expérience en collectif permet d’en discuter pour faire sens de ce qui a été vécu. Lorsque le festivalier témoigne, il participe à la construction de son identité propre et de celle qu’il porte au sein du collectif que constitue le festival. C’est aussi une manière pour lui de s’inscrire dans un rapport au monde et aux autres.

_________________________

Centre national de ressources textuelles et lexicale
MALINAS Damien et ROTH Raphaël, « Festival – Festivalier » Publictionnaire. Dictionnaire encyclopédique et critique des publics. Mis en ligne le 20 septembre 2015. Dernière modification le 22 février 2018. Accès : http://publictionnaire.huma-num.fr/notice/festival-festivalier.
BECKER, H. (1985). Le double sens de « outsider ». Dans : , «H. Becker, Outsiders: Etudes de sociologie de la déviance» (pp. 25-42). Paris: Editions Métailié.
Revue scientifique et culturelle LUMEN #4, 2019, entretien 4.
Entretiens réalisés aux Trans Musicales au cours de l’édition 2019

 

Les commentaires sont clos.