Mémoire Vive

Mémoire Vive

Projet collaboratif entre l’ESAA
et le Master Publics de la culture et communication.
Avec la participation de Sébastien Fau, vidéaste,
et le soutien de Art+Université+Campus

Cette année, dans le cadre des Journées des Arts et de la Culture dans l’Enseignement Supérieur, l’association Tube à Idées interroge les éléments qui participent à la construction d’une mémoire collective. Soutenu par Art+Université+Campus et mené en collaboration avec l’École Supérieure d’Art d’Avignon et l’artiste Sébastien Fau, le projet traite de la mémoire dans son double sens : la mémoire constituée par des souvenirs (des traces qu’ont laissé une histoire) et les mémoires de recherche scientifique, exercices ancrés dans la formation de Master Stratégie du développement culturel parcours Publics de la culture et communication. En ce sens, nous avons décidé de mettre en valeur les mémoires de recherche accumulés depuis 20 ans en les inscrivant dans l’architecture de l’Université. Nous les utilisons ainsi comme éléments de scénarisation afin de raconter une histoire commune, celle du Master Publics de la Culture et Communication et de l’Université d’Avignon. Le but est de montrer que l’Université est imprégnée de nos études et de nos cheminements intellectuels, et que ceux-ci viennent raconter des années de recherche sur la culture. D’autre part, le mémoire universitaire et les questions qu’il fait émerger sont aussi une manière de raconter scientifiquement un fait, une pratique sociale, comme le festival et ses publics par exemple, objet de prédilection de notre Master. Nous apportons alors un double récit, celui de l’histoire de l’Université, et celui des nombreux objets de recherche.

Ce propos prend la forme d’une installation dans les lieux qui marquent et ont marqué le Master comme s’ils avaient fait fleurir les interrogations qui les parcourent depuis des années. Ainsi, dans des bulles de conversation, nous pouvons lire les problématiques de mémoire traitées depuis l’existence du Master. Numérotées, elles sont toutes consultables dans un livret répertoriant leurs auteurs et directeurs de recherche situé sur un canapé rouge à l’entrée du département Information-Communication. Elles sont également disponibles ici : https://lc.cx/PuVa

Une seconde installation est proposée sur un tilleul du jardin de l’Université et liée à un atelier. Toujours basée sur la mémoire et sur les problématiques que nous traitons dans le Master, nous avons demandé au personnel administratif et enseignant et aux étudiants de l’Université d’inscrire sur un papier leur dernière pratique culturelle ainsi que leur prénom et leur filière/poste. De la même manière qu’on remplit une capsule temporelle de souvenirs, ce papier est enfermé ensuite dans une boule transparente pendue au tilleul. Si cette installation questionne le souvenir, elle tente également de représenter et de valoriser un pan important de la recherche en Master Publics de la culture et communication consacré à l’enquête des public, en exposant les boules comme autant de données d’enquête.

L’ambition est de montrer que le campus, comme le jardin, sont des lieux propices à l’éclosion et au questionnement. Le projet, intitulé « Mémoire vive » qualifie une mémoire qui se renouvelle sans cesse.

Les commentaires sont clos.