Deux airs en provenance des Trans

Deux airs en provenance des Trans

A-WA : du groove, du groove et encore du groove !

Vendredi 5 décembre. 00H50. Comme une envie de remuer son body. A-WA électrise les Trans Musicales et offre un groove yéménite explosif. Les trois sœurs Haim ambiancent le Hall 3, tout est bon pour faire danser : t-shirt à paillettes, Keytar fluo, chorégraphies rythmées et claquements de main. Elles revisitent les sonorités traditionnelles dans une électropop made in Israel. Le public chante – enfin baragouine quelques mots ressemblants – et joue des épaules.

A-WA, c’est une découverte et un gros coup de cœur. Le mélange des sonorités folkloriques et contemporaines est savoureux. Et, nous, en grand gourmands, on en redemande !

Too Many Zooz

Jeudi, 16h20, dans la gare SNCF de Rennes, le trio qui avait ouvert la soirée de l’UBU, réitérait un show dans un de ses lieux de prédilection : les stations de métro.

Tout de cuivres et de percussions, ces petits gars de New York véhiculent une énergie terrible. Matt Doe à la trompette retentissante, discret mais efficace, Leo P pour le saxophone baryton au jeu de jambes démoniaque et King of Sludge tel un gourou en transe martèle grosse caisse et cloches.
Leur musique frénétique mélange les genres. Tantôt Hip-Hop, tantôt musique Tzigane ou Jazz, les Too Many Zooz savent faire danser.

L’attroupement se créée autour de ses énergumènes sautillants, les smartphones mitraillent, les agents SNCF et les réservistes en treillis sont même venu jeter un œil. Les genoux et pieds s’agitent, sans complètement se lâcher. Leur musique originale réinvente la brass music et redonne un coup de jeunesse au style fanfare. Coup de cœur : la reprise de Sean Paul- Get Busy.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *