Un air de Verveine

Un air de Verveine

En milieu d’après-midi, les premiers concerts reprennent…

Dès 16h, nous nous rendons à l’Ubu et nous attendons patiemment dehors pour entrer dans la salle de concert. En effet, l’Ubu c’est un petit espace cosy aux places assez limitées. Néanmoins, l’endroit n’est pas dépourvu de charme et offre des points de vue intéressants.

Nous avions été prévenus : si nous voulons profiter du moment offert par l’artiste suisse Verveine, il faut arriver tôt. Notre patience nous a permis d’avoir de bonnes places, juste en face et pas trop loin de la scène.

Le show commence. L’artiste entre sur scène et nous surprend dès les premières secondes avec un univers à la fois magnétique, intriguant et envoûtant. Le public se révèle être captif, comme ensorcelé par ses sons électroniques et sa voix emprise de maturité. Verveine nous impressionne par sa présence, son aura, sa musique si singulière. De sidestep en passant par You can fall, chacun de ses morceaux a quelque chose d’insolite, de puissant.

A la sortie, c’est non sans surprise que certains ressortent vinyle sous le bras pour prolonger cette aventure transcendante pendant que d’autres se repassent déjà les quelques minutes filmées avec son téléphone portable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *