Conseils aux oubliés, esseulés et/ou autophobiques…

Conseils aux oubliés, esseulés et/ou autophobiques…

Les Rencontres Trans Musicales de Rennes, c’est avant tout un festival, un grand festival. Grand au sens spatial du terme, un milieu clos, en intérieur. Contrairement aux festivals en plein-air, ici, vous ne pouvez pas vous orienter vers telle ou telle scène, ni vers les sons, puisque de l’extérieur ils se ressemblent tous. Les halls sont immenses et bondés, il est impossible de retrouver quelqu’un dans ces foules.

Pour s’en sortir, il existe deux astuces : communiquer par sms et proposer un point de repère fixe, facile à mémoriser et à repérer. Dans un festival en plein-air on proposerait par exemple, les sanitaires n°3 ou bien une installation quelconque repérable de loin. Ici, on peut toujours indiquer la Green Room où se concentre l’espace repos et le bar à bière, mais cette dernière ayant une superficie de près de 200m², on conseille plutôt de se référer à un élément particulier.

Aux Trans Musicales c’est clairement le mur de Tweet. Un écran de 2x1m sur lequel se déroule les tweets reliés au hashtag #Trans2013. Non seulement c’est un point assez précis pour que vous retrouviez vos amis, mais c’est aussi un formidable moyen de communiquer vos SOS si vos amis ont égaré leur portable dans un pogo agité au pied de la scène ou qu’ils ont décidé de vider leur batterie en filmant entièrement le concert de London Grammar (ou plus probablement la performance dansée de Har Man Superstar !).

Comment les rejoindre ou les faire venir à vous ? Les appels téléphoniques étant totalement inutiles, on parlait plus haut des sms en rappelant les risques que vos amis vous aient totalement oublié et ne jettent pas un œil à leur portable. Le contact visuel peut vous permettre rapidement de vous faire repérer ou de les repérer mais pas SEULEMENT par vos amis, puisque il est très probable qu’une dizaine de personnes inconnues vous fasse les mêmes signes. Evitons donc les « Vas-y lève les bras je vous rejoins dans la fosse ! » ou les « Viens on est devant la scène, regarde là je te fais des signes ! ».
L’incontournable reste l’élément de distinction qui vous fera repérer au milieu d’une foule : drapeau breton, capuche ou perruque fluo, Eastpak rose, pyramide humaine, tout est bon (à adapter selon votre égo et amour de soi).
La crête fonctionne aussi :

En dernier recours changez d’amis, postez vous à un endroit stratégique de la Green Room, vos amis reviendront tôt ou tard chopiner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *