Sociogramme n°2

Sociogramme n°2

Délectation visuelle

Il est 9h, heure d’arrivée pour les cinéphiles qui sont bien entendu au rendez-vous devant les portes du Capitole Centre à Avignon et ce malgré un mistral résistant. Parmi eux, Pierre, homme d’une cinquantaine d’année, long manteau noir et badge autour du cou. Il est exploitant de salle depuis de nombreuses dans une petite ville du Sud-Est de la France et cela fait plusieurs fois qu’il participe, toujours avec le même plaisir, aux Rencontres Cinématographiques du Sud. Comme il se plaît à le répéter, avec beaucoup d’humour, il va pendant quelques jours « goûter et tester les produits avant acquisition … ou non ». La comparaison commerciale s’arrête cependant vite là car le cinéma, c’est un art ! Pour lui, on ira même jusqu’à dire que c’est LE grand art !

Pierre va donc vivre toute la semaine au rythme des projections des salles obscures. Logé dans un hôtel non loin du cinéma, il va durant ces quelques jours uniquement manger et respirer cinéma. Comme il s’amuse cependant à le dire « Cela ne va pas beaucoup le changer de son quotidien ! » De salle en salle, Pierre va arpenter les couloirs, prendre quelques notes en tapotant sur son clavier et ainsi résumer brièvement ses journées, pensées et idées.
Pour lui et sûrement pour les autres également, au delà de la dimension filmique, les Rencontres, c’est aussi des retrouvailles … et des rencontres (sans mauvais jeu de mots). Chaque année, Pierre retrouve ainsi un bon nombre de connaissances du milieu du cinéma, personnes qu’il ne côtoie presque pas ou très peu durant le reste de l’année. Les rares occasions où il les croise, c’est durant les festivals comme celui de Cannes où il essaie d’aller chaque année. Néanmoins, ce dernier ne semble pas à son goût et Pierre nous confie largement préférer l’ambiance avignnonaise à celle de la Croisette, beaucoup trop pailletée à son goût !

Concernant la programmation, pour l’instant, l’exploitant du Sud est satisfait des projections auxquelles il a assisté … cette année encore, on comprend que le cinéma et les Rencontres ont fait de Pierre un homme heureux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *