Rencontres 2014, notre coup de cœur.

Rencontres 2014, notre coup de cœur.

Les Rencontres cinématographiques du Sud sont désormais finies. Pour chacun de nous, profiter d’une semaine de projections entouré de professionnels fut un cadre formateur. Les émissions radiophoniques, vidéo, critiques, et sociogrammes qui ont accompagné l’événement toute la semaine peuvent en témoigner. Vendredi, cette frénésie a laissé place au bilan, présenté aux exploitants et organisateurs sous la forme d’une vidéo making-of, retraçant l’aventure de cette semaine de cinéma.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=lY4iS_xVCwM[/youtube]

Autre hommage fait par la communauté universitaire au 7ème art, la remise du « Coup de cœur de l’Université ». Né à l’occasion de la troisième édition du festival, ce prix est venu affirmer la singularité du regard étudiant en matière de cinéphilie. Avec le goût et l’échange comme seuls critères de choix, le jury composé d’étudiants, d’enseignants chercheurs et présidé par Emmanuel Ethis, président de l’Université et sociologue du cinéma, a choisi de récompenser les films States of Grace, de Destin Cretton et Tout est permis, de Coline Serreau. Le premier emmène le spectateur dans un foyer pour adolescents en difficulté, le second dans les stages de récupération de points pour le permis de conduire. Bien qu’ils œuvrent dans des registres différents, la fiction et le documentaire, tous deux présentent des lieux de reconstruction de l’identité individuelle et collective. Comment grandir lorsque le modèle parental est perverti ? Comment respecter les règles, lorsqu’elles ne sont pas perçues comme légitimes ?
Voilà les questions que posent ces films. Les réponses s’y dessinent chez le spectateur au gré de situations parfois drôle, parfois tragiques, toujours authentiques. Miroirs de réalités sociales, ces films sont des ponts, une invitation à faire naitre et élever la réflexion. En rappelant l’essence réaliste du cinéma, en jouant à André Bazin, le jury étudiant a ainsi esquissé un lien entre valeurs universitaires et cinématographiques. Pas si mal pour une première.

On passe le relai pour la prochaine, mais on se souviendra longtemps de cette semaine au cinéma. Les Rencontres, merci à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *