Les femmes du deuxième étage.

Les femmes du deuxième étage.

Il est presque 23h, le public sort lentement de la salle n°1 où était projeté Les yeux jaunes du crocodile. Quelques brefs bavardages se font entendre pendant le générique de fin. En sortant de la salle, si l’on se perd à passer entre les silhouettes en train de se mouvoir pour rejoindre le 83 Vernet, et qu’au lieu de descendre, dans le grand hall, on bifurque et on monte ensuite quelques marches, on trouve alors l’équipe de montage de Tube à Idées.


Ce soir, Nina et Camille peaufinent les interviews à partir des images récoltées en ce jour par l’équipe de tournage. Si l’on résume un peu, chaque soir, c’est trois monteurs, Alexandre, Camille et Nina, c’est aussi 2 interviews à monter de 3 minutes et 30 secondes chacun, réalisés à partir de plus de 30 minutes de rush, et tout ça en quelques heures.


Sur la grande table, un patchwork d’objets, de stylos, de notes, de câbles et de sucreries. Cachées derrière les écrans, on synchronise, on sélectionne, on importe le son du zoom, on colle, on ajoute des transitions et des sous-titres, on intègre le générique, on exporte… On est un peu la « Queen du montage ».

Là-haut, plusieurs équipes travaillent, studieuses dès l’ouverture on écrit, on prépare, on anticipe, et, le soir, on fait le montage du haut du deuxième étage, et un selfie, aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *