Ce n’est qu’un au revoir.

Ce n’est qu’un au revoir.

Un samedi matin ensoleillé à Avignon, le vent a cessé, comme un présage. 17 étudiants se retrouvent, bercés par leur courte nuit. Dans leurs regards la même image, dans leur tête la même pensée: aujourd’hui est le dernier jour de ces 3° Rencontres Cinématographiques du Sud.

Pour celer ce destin tragique, un lieu, Capitole Studios, et un tout nouveau programme: le temps d’une heure et demi ils replongeront en enfance pour ce Ciné Pitchoun. A la programmation 11 films, tous différents, mais tous pour enfants. Des dessins animés de notre enfance (nos classiques) ou encore ceux à peine sortis, le choix est rude. Il y a alors le choix du cœur ou le choix de la découverte.

Quoi qu’il en soit, peu importe quel sera leur choix, l’issu sera la même: ce film sera le dernier.

La nostalgie commence alors à les hanter, les images commencent à défiler et le bilan à se dresser:
– 17 étudiants
– 5 jours
– 15 films
– dont 7 en VOST
– plusieurs minutes d’émissions de radios
– beaucoup de rush vidéo
– de nombreux articles
– et d’innombrables photos

Peu d’heures de sommeil compensées par un certain nombre de litres de café. Parfois quelques abandons, des prises de tête, des coups de cœur et des coups de gueule. Bref, un vrai travail d’équipe !

Tous ensembles nous avons mené ce projet à bout de bras, pour vous.
Toute cette semaine était balisée « The Rewinders » écartant toute autre chose et c’est avec un peu de baume au cœur et emplit de fierté que nous clôturons ce projet, en espérant que vous serez tout autant fidèles à la relève qui arrivera l’année prochaine.

Si nous vous remercions vous tous de nous avoir suivis, nous remercions aussi l’ensemble de l’équipe pédagogique et scientifique de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, de nous avoir encadrés et d’avoir rendu possible ce merveilleux projet. Merci à Emmanuel Ethis, Damien Malinas et Marie-Hélène Poggi. Merci aussi à Stéphanie Pourquier-Jaquin, Quentin Amalou, Raluca Calin, Raphael Roth et Myriam Dougados pour leur approbation, leur soutien et leur capacité à remotiver les troupes parfois vaincues par la fatigue.
Enfin, nous remercions également Fanny Dulau et l’ensemble des équipes des Rencontres Cinématographiques du Sud et des cinémas partenaires pour leur accueil, leur gentillesse et leur dévouement.
Sans toutes ces personnes et celles que l’on oublie très certainement (nul n’est parfait) tout ceci n’aurait pas pu être possible. Du fond du cœur, merci !

Cinématographiquement vôtre,
L’équipe The Rewinders.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *